• Les maths ont-elles un sens?Complément de l'article paru sur les vendredis intellos : Les maths sur le bout de la langue

    J'ai eu la chance de donner des cours particulier de maths à un élève de 12-13 ans, un été. Un élève en difficulté qui avait évité de justesse de le redoublement à cause de ses notes en maths. 

    Je m'attendais à un enfant plus créatif que logique. Pas du tout. Je l'ai trouvé brillant. J'ai repris ses interrogations de l'année écoulée (bourrées d'erreur), on les a retravaillées ensemble. En fait, il était trop rapide, répondait à l'instinct, et surtout aucune des questions posées n'avait de sens pour lui.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Suite de l'article posté sur les vendredis intellos "L'apprentissage de l'orthographe"

    Je ne m'étais jamais posé la question non plus de la sacralisation de l'orthographe.

    François de Closets n'y va pas avec le dos de la cuiller : "En France, l’orthographe est une véritable religion. (…) La note de la dictée, c’est le QI à la française!" et Bernard Pivot y remet une louche : " L’orthographe n’est plus cette religion laïque dont des générations d’instituteurs et de professeurs ont été les impitoyables célébrants du culte."

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Aujourd’hui, un billet en lien avec les Vendredis Intellos.

    Il y a eu mon enfance. Il y a l'enfance des autres. Il y a eu une discussion avec mon futur conjoint et un couple de copains il y a des années. Il y a eu Edwige Antier. Il y a ma famille proche. Il y a les idées de loi depuis plus de vingt ans.

    Mon passé

    Dans mon enfance, c'était normal de se prendre des fessées. Il y avait un martinet à la maison, martinet que mon petit frère a eu comme "cadeau" à la Saint Nicolas parce qu'il était intenable cette année-là. (de la part du père fouettard, ma mère n'était pas une perverse non plus).

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Top-5 sucess story*Pourquoi qu'elle me cause anglais cette meuf là sur son blog ? J'ai une tronche à avoir envie de lire tes élucubracheunes in Shakespeare's language, Marguerite ?

    Ca va, détends toi, c'est que le titre. Je te le traduis en fin d'article, comme dans les pubs de hamburgers**.

    Hier je baladais ma progéniture malade, au lieu de bosser, en fait, en même temps que j'essayais de bosser. La crèche m'avait rappelé en début d'après-midi, on aurait pu faire cuire un oeuf sur le front de ma fille, sauf qu'elle tremblait comme une feuille en prime. Ca aurait fait des oeufs brouillés, tu vas me dire.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • L'être humain est bon !

    Aujourd'hui nous allons déguster un peu de liesse. Je déconne pas, hein, je te refais pas le coup de la mère échevelée qui raconte des blagues pourries. Si tu veux rigoler à mes dépens aujourd'hui c'est gratuit.

    Je suis naïve.

    Quand j'étais môme je croyais à plein de choses. Dieu, par exemple.

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique