• Le mode fuck ou le burn out maternel

    Le mode fuck ou le burn out maternelPar une belle journée de début de printemps, WonderMaman sema ses graines d'aubergines. Elle aimait beaucoup l'idée de faire goûter à son super mec à elle et à sa fille d'amour la fameuse salade d'aubergines à l'orientale qu'elle cuisinerait avec en juillet.

    Sache que l'aubergine précocement semée en intérieur et repiquée au stade de 5 feuilles peut te conduire à récolter du légume violet tout rond qui sent bon l'été à partir de juillet. Si, si!

    A ce stade, tu m'as peut-être reconnue.

    J'avoue que hier, sous ce beau soleil qui nous chauffait l'air et les fesses à au moins 18 degrés, j'étais presque euphorique. Mon bébé avait fait moins de 40 minutes de sieste dans la journée, mais en contrepartie, je savais qu'elle serait endormie à 19h pétantes.

    Pour de vrai, j'essaye surtout de me venger. Car mes graines d'aubergines, l'année dernière, avaient été dévastées par ce putain de chat qui a pris la jardinière pour une litière.
    Il avait fait pareil avec les tomates, ce connard de chat, mais ca résiste mieux.

    Je me venge donc de mon chat, de l'année dernière (année 0 de ma maternitude, il y a de quoi chercher à se démarquer), et de mon débile de mec à moi qui avait laissé la jardinière à portée des pattes de derrière de mon crétin de chat alors que tu lui avais rappelé au moins 10 fois de fermer la porte.

    Tu connais le mode fuck ?

    Le mode fuck ou le burn out maternel


    Il est temps que je t'explique alors.
    Le mode fuck, c'est maintenant.

    Le mode fuck, c'est quand le matin, après t'être couchée trop tard, t'être réveillée à 2H30, à 5h, à 6h, tu es tellement énervée que tu n'arrives pas à te rendormir - de colère.

    Le mode fuck, c'est quand tu en veux tellement à ta relou de gamine qui dort pas que tu tapes sur tout le reste. La porte, le chat, le mec à toi.

    Le mode fuck s'efface magiquement à 6h15 devant la vision fukushimesque du petit derrière rougi et de la dite relou pleurant de douleur.

    Le mode fuck, c'est quand tu espères secrètement qu'une voiture te grillera la priorité pour lui rentrer ton pare-choc dans la portière avec un rictus psychorigide. Bien fait, connard.

    Le mode fuck t'autorise à écrire sur ton statut facebook que tu détestes tout le monde et surtout les bruns.

    En mode fuck, tu regardes tes aubergines pourries plantées la veille que tu as achetées une blinde pour qu'elles se fassent sûrement dézinguer par le chat, la femme de ménage ou ta fille.

    En mode fuck, tu files un coup de pied dedans histoire de tout péter maintenant, pour ne pas avoir l'espoir ravagé quand elles atteindront 3cm de haut.

    En fait, en vrai, tu meurs juste d'envie que quelqu'un te prenne dans les bras et te console, comme ce que tu as fait 3 fois cette nuit avec ton morpion fesse-en-feu.

    « L'histoire d'un failBrève de boulangerie »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Calbobine
    Vendredi 12 Avril 2013 à 15:35

    uh uh uh drôle !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :